Apprenez à lâcher prise.

Share Button

Lâcher prise

Peut-être devrais je encore plus lâcher prise…. ? C’est la réflexion que je me fais à la suite de mes « aller et venues » de ce mercredi après-midi à Charleroi. Il y a parfois des coïncidences qui nous font prendre conscience de certaines évidences.  S’agirait-il d’un message?

Petit pingouin

Tout d’abord, c’est rare un  mercredi  après-midi libre.  Je prends cette liberté d’agenda comme un cadeau du hasard. D’autant plus que le soleil se joint à la providence et me Pouse à sortir de la maison pour Charleroi. Je ressens l’envie de profiter, d’errer et de prendre l’air.

Charleroi rime pour moi par le passage  presque obligé dans ma boutique préférée qu’est la librairie. Je ne peux m’empêcher d’y entrer et encore moins de craquer pour un de ces petits trucs rectangulaires dont le titre m’attire. Celui qui me fait craquer aujourd’hui est en format  de poche, à glisser vraiment dans la poche …. 14cm/9cm/5mm …. Je viens de le mesurer. Il se glisse partout et peut vous accompagner n’importe où.

Le titre ?

« Le principe du petit Denis Doucet.

La quatrième de couverture m’attire : « Little Boy est un petit pingouin qui veut bien faire : il cherche à s’adapter à tout prix à son environnement et répond toujours présent lorsqu’on exploite sa bonne volonté . Seulement voilà, il en arrive peu à peu à ne plus suivre sa propre cadence: il se sent mal dans sa peau, il souffre. »

En lisant ces mots, des prénoms et visages de plein de petits pingouins vivant autour de moi viennent occuper mes pensées du moment. Elles se reconnaîtront : La copine dont le coeur s’emballe sans raison, l’autre amie qui a de petits malaises et  celle qui dort mal.

Nous faisons un petit arrêt dans un bistrot pour prendre un verre et pour que je puisse ouvrir avec curiosité mon nouvel achat. Oh stupéfaction! Je connais déjà Little Boy en version 18cm/12cm/1,5cm enfoui quelque part dans ma bibliothèque.

Alors, quelle  leçon puis-je en retirer?

Peut-être, est-ce le moment de le relire, ça m’arrive souvent de reprendre des livres entamés et non terminés et de les relire à partir du début. Et parfois, certaines évidences sont mieux comprises et acceptées. Dans quel(s) domaine(s) suis je prête à faire un nouveau lâcher prise?  J’ai déjà un début de réponse car j’ai acheté deux livres.

Peut-etre, ce livre doit il être partagé.

En écrivant ce post et en l’offrant à un ami, collègue, apprenant Sophro, lecteur ou inconnu. Mais alors comment choisir à qui l’offrir ?

Alors, je me prends au jeu et je décide de proposer sur Facebook un jeu concours :  « Liker, commenter, partager et un tirage au sort le 24 décembre minuit ». Vidéo du tirage à l’appui.

Lâcher prise

Petit pingouin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

Petit Grain bigarade pour lâcher prise

Share Button

L’huile essentielle de petit grain bigarade (Citrus aurantium)

est comme un câlin chaleureux qui permet de lâcher prise. Elle est issue du bigaradier appelé aussi oranger amer. C’est une huile photosensibilisante (nous ne devons pas nous exposer au soleil).

1,5 kg de feuilles et rameaux sont nécessaires pour avoir 10 ml d’HE.

Il est très indiqué dans les huiles de massage pour évacuer le stress. Il est donc le bienvenu lors des périodes de surmenage, de soucis et pour calmer les nuits agitées.

C’est une huile idéale pour cajoler notre enfant intérieur et le rassurer.

Comment réduire notre stress avec cette HE?

– vous pouvez le diffuser pour soulager les migraines dues au stress et créer une atmosphère sereine.

En cas d’insomnie, respirez-le au flacon.

– si vous vous massez (3 gouttes dans une cuillère à café d’une huile végétale) le plexus solaire, il permet de lâcher prise. Si votre stress agit sur votre système digestif, préférez alors le massage du ventre.

– après une journée de travail, vous pouvez l’ajoutez dans votre bain pour détendre vos nerfs. (15 gouttes diluées dans une base neutre, une huile ou dans 2 c à s. de lait en poudre)

– 2 ou 3 gouttes rajoutées à votre shampoing vous donnera des cheveux moins gras.

– une goute (et une seule!!!!!) sur le doudou permettra à bébé (et maman peut l’utiliser aussi) de quitter maman plus facilement. Si la maman n’a plus son doudou, ses poignets feront très bien l’affaire.

Attention, sur les poignets des adultes, pas sur ceux des bébés!

Personnellement, j’en mets une goutte dans un peu d’aloe vera (ou crème), je mélange un peu dans la main et je me masse le visage tous les soirs. Nuit paisible et peau détendue garantis.

Huile essentielle

Petit grain bigarade

n

Pour des conseils personnalisés :

séance d’aromathérapie sur RDV au 0496/300887

Share Button