Bilan

Share Button

Bilan de l’année

C’est le moment de faire le bilan de 2016.

Même si le quotidien nous amène parfois des déceptions et des coups durs, il existe aussi un côté de notre vie plus lumineux.  C’est en mettant en avant les expériences agréables que nous trouvons la force nécessaire à surmonter les aléas de l’existence.

Je vous propose un petit moment de détente et de rencontre avec tout le positif.

Installez vous confortablement sur une chaise, fermez les yeux, prenez le temps de prendre conscience de tous vos points d’appui.

Comment avez vous placé vos pieds au sol? Ressentez votre corps qui touche l’assise de la chaise.

Faites deux ou trois respirations et relâchez toutes les tensions excessives.

Puis, décidez de laisser de côté tous les petits ou gros soucis vécus en 2016. Ils s’en vont  loin de vous pour laisser la place au positif.

Les souvenirs heureux peuvent prendre leur juste place . Souvenez-vous des belles rencontres, des défis relevés, de partages d’émotions, des découvertes et de toutes ces petites choses qui vous ont mis en joie.

Toute chose est faite de dualité. Et c’est cela qui nous rend heureux. Le soleil après la pluie, le chaud quand nous avons froid, … Si nous ne ressentions pas toutes ces différents choses, nous mènerions une existence fade.

Mon bilan sophro

2016 m’a permis de faire de  belles rencontres : des femmes, des hommes, des adolescents, des jeunes enfants avec qui j’ai partagé des séances individuelles ou de groupe. Beaucoup d’émotions et de sourires sont venus remplir mon bureau de consultation.

J’ai eu la chance d’être contactée pour deux beaux projets.

Nouveau territoire

Territoire conquis

Depuis octobre, j’anime des séances de sophrologie au centre Fedasil. Même si les différentes langues parlées ne permettent pas une compréhension totale, la communication par gestes et rires nous font passer de très bons moments.

Et une semaine ou deux  après, je commençais à donner les cours de sophrologie à  Philippeville. Nouvelle aventure très riche en belles rencontres et partages.

C’est cela la sophrologie, plein de belles rencontres et de partages avec soi et avec les autres. Le dessin de Livio illustre bien la notion de conquête de nouveaux territoires.

Je vous souhaite de joyeuses fêtes et d’ores et déjà de belles nouvelles expériences pour l’année nouvelle.

 

Share Button

Phénodescription créative

Share Button

Phénodescription:

A la fin de chaque séance de sophrologie, il y a la phénodescription.

Il s’agit de décrire les sensations ressenties lors de la séance. Tout d’abord, cela peut se faire par écrit et ensuite, la personne partage oralement avec le sophrologue s’il s’agit d’une séance individuelle ou avec le groupe.

Le sophrologue n’analyse rien, il écoute.

Dans les séances de groupe, il est aussi important que les participants restent silencieux lors des partages des autres et qu’à la fin, ils n’émettent aucun jugement, aucune question.

Chacun  est libre d’avancer à son rythme.

Et chez les enfants?

Chez les enfants, la phénodescription se fait souvent sous forme de dessin. Parfois, elle prend une forme beaucoup plus originale.

Cette œuvre à été réalisée par un petit garçon de 7-8 ans. C’est spontanément qu’il s’est intéressé aux cailloux dès le début de la séance. Je le remercie de m’avoir autorisée à publier son œuvre éphémère.

Partage

Cailloux

La sophrologie nous rend plus créatif.

A vos crayons et petits cailloux.

 

Share Button

Apprenez à lâcher prise.

Share Button

Lâcher prise

Peut-être devrais je encore plus lâcher prise…. ? C’est la réflexion que je me fais à la suite de mes « aller et venues » de ce mercredi après-midi à Charleroi. Il y a parfois des coïncidences qui nous font prendre conscience de certaines évidences.  S’agirait-il d’un message?

Petit pingouin

Tout d’abord, c’est rare un  mercredi  après-midi libre.  Je prends cette liberté d’agenda comme un cadeau du hasard. D’autant plus que le soleil se joint à la providence et me Pouse à sortir de la maison pour Charleroi. Je ressens l’envie de profiter, d’errer et de prendre l’air.

Charleroi rime pour moi par le passage  presque obligé dans ma boutique préférée qu’est la librairie. Je ne peux m’empêcher d’y entrer et encore moins de craquer pour un de ces petits trucs rectangulaires dont le titre m’attire. Celui qui me fait craquer aujourd’hui est en format  de poche, à glisser vraiment dans la poche …. 14cm/9cm/5mm …. Je viens de le mesurer. Il se glisse partout et peut vous accompagner n’importe où.

Le titre ?

« Le principe du petit Denis Doucet.

La quatrième de couverture m’attire : « Little Boy est un petit pingouin qui veut bien faire : il cherche à s’adapter à tout prix à son environnement et répond toujours présent lorsqu’on exploite sa bonne volonté . Seulement voilà, il en arrive peu à peu à ne plus suivre sa propre cadence: il se sent mal dans sa peau, il souffre. »

En lisant ces mots, des prénoms et visages de plein de petits pingouins vivant autour de moi viennent occuper mes pensées du moment. Elles se reconnaîtront : La copine dont le coeur s’emballe sans raison, l’autre amie qui a de petits malaises et  celle qui dort mal.

Nous faisons un petit arrêt dans un bistrot pour prendre un verre et pour que je puisse ouvrir avec curiosité mon nouvel achat. Oh stupéfaction! Je connais déjà Little Boy en version 18cm/12cm/1,5cm enfoui quelque part dans ma bibliothèque.

Alors, quelle  leçon puis-je en retirer?

Peut-être, est-ce le moment de le relire, ça m’arrive souvent de reprendre des livres entamés et non terminés et de les relire à partir du début. Et parfois, certaines évidences sont mieux comprises et acceptées. Dans quel(s) domaine(s) suis je prête à faire un nouveau lâcher prise?  J’ai déjà un début de réponse car j’ai acheté deux livres.

Peut-etre, ce livre doit il être partagé.

En écrivant ce post et en l’offrant à un ami, collègue, apprenant Sophro, lecteur ou inconnu. Mais alors comment choisir à qui l’offrir ?

Alors, je me prends au jeu et je décide de proposer sur Facebook un jeu concours :  « Liker, commenter, partager et un tirage au sort le 24 décembre minuit ». Vidéo du tirage à l’appui.

Lâcher prise

Petit pingouin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button